Conseils pour maigrir vite et durablement

Notre société moderne est assez ironique dans son mode de fonctionnement. En effet, les biens de consommation, dont l’alimentation, sont d'un côté de plus en plus nombreux et d'un autre côté de plus en plus en gens se retrouvent en surcharge pondérale et en surpoids avéré.

Conseils pour maigrir vite et durablement

Conseils pour maigrir vite et durablement

Notre société moderne est assez ironique dans son mode de fonctionnement. En effet, les biens de consommation, dont l’alimentation, sont d'un côté de plus en plus nombreux et d'un autre côté de plus en plus en gens se retrouvent en surcharge pondérale et en surpoids avéré.

Il n’y a qu’à voir les grandes surfaces et leur cortège de rayons interminables proposant pour la plupart des aliments dénués d’intérêt nutritionnels destinés … à nous rendre dépendant émotionnellement et physiquement de ce type d’aliments ! Quel environnement surprenant que celui dans lequel nous sommes. Réfléchissons un peu !

Une minorité d’individu (dont nous faisons partie, nous, occidentaux!) cherche à perdre des kilos alors que la majorité de la population cherche quant à elle péniblement à s’alimenter et, dans le pire des cas, à survivre. Nous ne rentrerons pas ici dans une diatribe sur le bon sens humain ou sur la notion de pouvoir et de la répartition des richesses, mais force est de constater qu’il y a matière à réflexion et à une prise de conscience indispensable.

Commençons si vous le voulez bien par les points que chacun d’entre nous est en mesure de modifier pour gérer au mieux son poids, simplement, durablement et de la manière la plus naturelle qui soit.

Découvrez nos conseils pour retrouver un poids fonctionnel, celui pour lequel votre organisme a été conçu.

Gestion du stress

Le stress est une réaction naturelle, un mécanisme de survie qui nous pousse à nous battre ou à fuir. Nous sommes programmés pour cette réponse physiologique et hormonale qui nous permet de faire face à un danger immédiat.

Comme adaptation à ce stimulus extérieur, le corps fait donc appel à des hormones et plus particulièrement au cortisol et à l’adrénaline. Ces hormones sont donc libérées dans le sang essentiellement en cas d'émotions intenses comme la peur, la colère ou un stress intense.

Si l’adrénaline entraîne toute une série de réponses physiologiques immédiates dans l’organisme, il n’y a en revanche aucune corrélation entre sa libération et la prise de poids.

De son côté, le cortisol agit différemment. En effe, sa libération augmente le taux de sucre dans le sang pour fournir l’énergie suffisante et être capable de s’enfuir en courant le plus rapidement possible et survivre. Les graisses et les muscles participent également à la création de ce nouveau glucose sanguin par l’intermédiaire des acides aminés (composants des protéines) et des triglycérides (lipides). 

Une augmentation soudaine du stress active la combustion des graisses, du sucre et élève le métabolisme pour être prêt à l’action. Seul hic : nous sommes rarement confronté à ce que vivaient nos ancêtres quand ils devaient prendre leurs « jambes à leur coup » devant un animal sauvage qui souhaitait les transformer en diner !

Nous ne sommes pas souvent, et heureusement, confronté à une telle situation ou notre vie est en jeu. En revanche, nous subissons une multitude de petits stress chroniques avec de constante décharge de cortisol qui entraînent une augmentation de l’envie de malbouffe, de junk food et d’aliments sucrés.

Apprenez à gérer au mieux votre stress, trouvez la technique qui vous convient et votre organisme vous le rendra en éloignant les kilos superflus.

Bien dormir

Le sommeil permet à l’organisme tout entier de récupérer et de régénérer ses forces, aussi bien au niveau des cellules nerveuses que de l'organisme tout entier. Il est prouvé qu’un manque de sommeil modifie les hormones impliquées dans la gestion de la satiété et de l’alimentation. La régulation d’un sommeil de qualité stimule le métabolisme énergétique et oriente vers des comportements alimentaires cohérents, adaptés et sains.

Le manque de sommeil oriente des comportements alimentaires axés vers des aliments gras et sucrés. Une étude de l'Université de Californie révèle que les aliments les plus caloriques étaient particulièrement recherchés par les personnes privées de sommeil. Il en est ressorti un lien entre le manque de sommeil, la prise de poids et l'impact négatif de la privation de sommeil sur la gestion calorique.

Le manque de sommeil ferait donc grossir!

Bien s’alimenter

L’alimentation représente indiscutablement la clé de voute à une bonne santé, une bonne régulation de nos fonctions métaboliques et de notre système hormonale.

"Nous sommes ce que nous mangeons", la célèbre citation du philosophe allemand Ludwig Andreas Feuerbach, n’a jamais été aussi vraie à une époque ou la surconsommation d’aliments dénués d’intérêt nutritionnel nous est proposée de manière industrielle.

Le pire dans cette aberration nutritionnelle étant que la plupart de nos très chers publicitaires en font l’éloge quasi-quotidiennement, au détriment d’aliments sains et proches de ceux que consommaient nos ancêtres. 

Réfléchissons-un peu et rapprochons-nous d’un régime hypotoxique (appelé aussi régime du Dr Jean Seignalet), qui prône un retour vers une alimentation ancestrale.

Cette méthode d’amaigrissement se veut également être l'idée d'une troisième médecine sous forme alimentaire."Que ton aliment soit ta seule médecine" (Hippocrate).

Pratiquer une activité physique régulière

Il ne s’agit pas ici de faire du sport dans toute sa dimension de performance mais plutôt d’être actif physiquement, bouger et augmenter toutes ses formes de déplacements. Monter les escaliers, allé chercher son pain à pied, faire de longues balades en forêt …

L’objectif est d’augmenter ses dépenses caloriques et le métabolisme basal (au repos) de manière naturel et fonctionnel. Il n’est pas question de se jeter sur la première activité sportive à la mode, qui vous promet de dépenser 1000 kcal à l’heure ! Cette technique peut marcher à 20 ans mais quand est-il à 40 ans voire 50 ans ou plus ?

Vous pouvez ensuite progressivement vous tourner vers des activités à dominante d’endurance (filière aérobie) en vue de brûler les graisses tout en couplant vos entraînements avec des exercices d’entraînement fonctionnel et de renforcement des muscles du gainage, et notamment le muscle transverse des abdominaux.

Méditer

Méditer en pleine conscience est une activité qui agit sur le calme intérieur et favorise la mise de place du lâcher prise et du vivre dans l’instant présent.

L’esprit, facilement comparable à un petit singe qui court d’arbre en arbre, devient de plus en plus serein et fixe progressivement son attention sur le moment présent. Véritable retour à notre moi profond, la méditation apaise l’esprit et les pensées angoissantes génératrices de stress et de production de cortisol !

Comme nous venons de le voir, cette hormone indispensable lors d'un danger réel et iminent, se corrèle à une consommation d’aliments propices à la prise de poids en cas de petites décharges de cortisol au quotidien. Plus on est serein et ancré dans l’instant et plus nos fonctions hormonales nous apportent naturellement la réponse pour un poids idéal.

En plus de nous prémunir de prises alimentaires compulsives et inadaptées, méditer permet de reprogrammer notre cerveau et le regard que nous portons sur l’aliment. La méditation, en plus des innombrables bienfaits qu’elle procure tant sur le plan organique qu’émotionnel, peut nous amener à maigrir grâce à une prise de conscience de l’être et non plus du paraître.

Bien s’hydrater

Un individu normal est constitué environ d’une quarantaine de litres en moyenne. Nous éliminons à peu près 2.5 à 3 litres par jour, hors sport intensif bien évidemment ! L'eau représente entre 60 et 70% de notre poids corporel. 

Rester hydrater tout ou long de la journée est donc, en plus d’être vital, une nécessité physiologique et organique.

Il n’y a pas de performance sportive sans hydratation régulière.  Allez demander à un athlète d’élite de participer à une compétition de 2h sans s’hydrater ! Nous pouvons sans risque préjuger du résultat.

Bien s’hydrater peut vous aider à maigrir en vous évitant d’une part une surconsommation d’aliments et d’autre part en vous aidant à éliminer les graisses ingurgitées. 

De plus, une nouvelle étude réalisée par l’université de l’Illinois aux États-Unis révèle que boire trois verres d’eau plate en plus chaque jour permettrait de brûler 205 calories supplémentaires. Alors boire de l’eau pour brûler des calories, oui !

Bien respirer

Nous pouvons vivre quelques jours sans boire et quelques semaines sans manger. Vivre plus de 2 à 3 minutes sans respirer s’avère particulièrement hasardeux, non ?

La respiration est une action naturelle et non contrôlée qui agît comme une véritable télécommande de notre cerveau.

Une respiration lente et profonde apaise le système nerveux en réduisant la fréquence cardiaque et en activant le système nerveux parasympathique (apaisant). Nos tensions musculaires diminuent et notre corps tout entier redevient calme et serein.

L’esprit se trouve lui aussi apaisé et, comme pour la méditation, il retrouve un fonctionnement propice à une bonne régulation de son système hormonal.

Un travail de conscientisation sur la respiration peut également être mis en place avec, lors de la phase de l’expiration, un dégonflage du ventre pour masser les organes internes et dynamiser la musculation profonde abdominale et pelvienne.

Alors sans pour autant faire appel aux toutes nouvelles techniques d’amaigrissement, dont sont d’ailleurs très friands nos chers publicitaires (vous savez, les mêmes que ceux de la malbouffe!) et autres laboratoires pharmaceutiques, il est possible de manière naturelle et économe de reprendre contact avec notre vrai moi, vous savez, la petite part de chacun de nous qui n’a pas encore été influencé par notre société moderne et qui sommeille en nous.

Allez, réfléchissons un peu…

E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir